Malaisie – Les îles Perhentian

Après 2 jours dans la jungle qui n’ont pas été de tout repos, on avait prévu de passer quelques jours dans les îles Perhentian, et plus particulièrement sur Pulau Kecil (qui veut dire « petite île »).OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On est arrivés après une bonne journée de voyage en bus et en bateau qui nous a déposés sur notre plage qui était parfaite: quelques petits bungalows, le sable blanc, les palmiers et une eau incroyablement turquoise, bref, l’île paradisiaque. On logeait en plus dans une guesthouse vraiment géniale, des petites cabanes à la Robinson Crusoé, une ambiance de bout du monde, une nourriture délicieuse et des gens adorables. Et puis pas de wifi, pas d’électricité la journée, bref le calme total!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a passé le premier jour à se reposer sur la plage, lire, siroter un thé glacé sur une chaise longue, nager et faire du snorkelling. Il y avait une petite barrière de corail juste devant la plage, du coup pas besoin d’aller bien loin pour observer les poissons multicolores et les anémones, c’était vraiment beau. Un jour, les jeunes filles de notre guesthouse ont recueillis des bébés tortues sur la plage et leur ont donné un peu de calamar frais avant de les relâcher.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On est aussi allés explorer le « vrai » village de l’île en passant par un chemin qui traverse un petit bout de jungle – bon bien moins impressionnante qu’au Taman Negara mais quand même on a vu un petit varan!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il régnait dans le village malais une ambiance assez différente avec des maisons en hauteur, les barques de pêcheurs, la mosquée et les petits magasins d’alimentation. On sentait quand même qu’il y avait de la vie locale sur l’île et c’était aussi intéressant de voir comment la vie des habitants s’organisent et comment ils vivent dans cet environnement à la fois isolé (même si le continent n’est pas très loin) et touristique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a aussi exploré d’autres plages mais je les ai trouvées un peu moins belles et plus bondées sauf peut-être Turtle beach qui est plus sauvage et sur laquelle les tortues viennent souvent déposer leurs œufs. Vous pouvez vous déplacer sur l’île à pied, ce n’est pas très grand, ou en bateau-taxi qui vous amène d’une plage à l’autre mais c’est assez cher à la longue.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et puis un jour on a décidé de faire une excursion en bateau pour faire du snorkelling dans d’autres spots que juste devant notre plage. Il y a pleins de petites cahutes qui proposent ce genre d’excursion d’une journée, on en a choisie une un peu au hasard. Le bateau nous a amené dans un endroit où nagent souvent des tortues. On en a vu deux et elles étaient vraiment magnifiques, mais le nombre de bateaux venus les voir et les touristes s’agitant un peu dans tous les sens ont un peu gâché mon plaisir même si c’était très émouvant d’en voir de si près pour la première fois. On a vu aussi pas mal de petits requins. Rassurez-vous ils sont tout à fait inoffensifs et chercheront plutôt à vous fuir, ils sont très rapides. Ils aiment en fait assez l’eau très chaude au bord des rochers, j’en ai par la suite vu plusieurs sur notre plage.

J’ai beaucoup aimé ces quelques jours sur cette île paradisiaques même si je pense que comme sur beaucoup d’îles touristiques en Asie, il faut bien choisir sa plage pour éviter de se retrouver avec trop de touristes, de la musique à fond et des hôtels moches. Petani beach était une plage encore assez préservée et ce que j’ai préféré c’est rester tranquillement là à faire un peu de snorkelling avant de repartir pour de nouvelles aventures.


Où loger?

Je vous conseille les yeux fermés notre petite guesthouse Mari Mari Beach Bar sur Petani Beach, c’est un bijou!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est une toute petite guesthouse avec quelques cabanes les pieds dans le sable et en partie construites en bois recyclé et récupéré. La décoration est faite de bric et de broc, on se sent sur une île presque déserte. Il y a plusieurs chambres et une partie commune où on mangeait. Nous avions la chambre la moins chère, une simple cabane en bois avec une salle de bain partagée. Il y a aussi une cabane dans les arbres et une « jungle room » qui est toute ouverte et n’a pas de vrai plancher, elle est à même le sable, pour les plus aventureux!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors oui le confort est rudimentaire mais qu’est-ce que ça fait du bien, et puis de toutes façons on vit dehors! Les chambres sont équipées de moustiquaires et on nous a aussi donné des spirales à allumer pour éloigner les moustiques. La salle de bains des deux cabanes les plus simples est à ciel ouvert, faite en bambous et paillasses, rassurez-vous on ne voit rien à travers! Et le lavabo est dehors dans le sable, on se lave les dents quasiment sur la plage!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme dit plus haut, il n’y a de l’électricité que le soir pour la lumière, le ventilateur et recharger vos appareils. Il n’y a pas de wifi mais si vous en avez vraiment besoin, d’autres gesthouses en proposent et vous pouvez toujours aller boire un verre dans leur bar pour vous connecter.

La cuisine était délicieuse avec principalement des plats malais: plats de nouilles, salades épicées, thés glacés. Un soir on a eu un repas de poissons et crevettes pêchés le jour même, c’était un régal!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous l’aurez compris, on a vraiment été conquis par cet endroit où les gens étaient adorables et où on se sentait vraiment seuls sur notre île!

3 réflexions sur “Malaisie – Les îles Perhentian

Laisser un commentaire